La guérison de Véronique

Le 12 mai 1998, la vie de Véronique Wancquet change du tout au tout suite à un grave accident de la route. Sa voiture percute un tracteur en manœuvre. La pédale du frein pénètre dans son pied provoquant plus de 40 fractures. Hospitalisée, elle subit une série d'opérations pour reconstruire un pied. Les articulations du pied sont complètement bloquées. Il n'y a plus de cambrure, son talon est atrophié et le pied est plus court de deux centimètres.

 

Depuis lors, Véronique vit dans la douleur accablante et permanente. Lors du voyage, elle nous confie que cette douleur devenait tellement insupportable qu'elle a envisagé de se suicider et que cette idée ne la quittait plus. Durant ces douze années elle a aussi envisagé de se faire amputer le pied. Véronique ne devait pas connaître cette fin là. La clinique de la douleur lui apporta des soulagements avec des patchs morphiniques et des antidouleurs par voie orale. Mais Véronique ne les supportait pas.  Les médecins décidèrent de passer à une autre thérapie qu'elle supportait mieux. Avec les années, l'arthrose, le rhumatisme et chaque petit geste brusque la ramenaient à des seuils de douleur intolérable. C'est alors qu'elle entendit parler du voyage au Brésil chez le guérisseur Joao, par sa nièce Carline qui suivait nos séances de méditation. Elle a décidé de se joindre à notre groupe de juillet août 2010.

 

Elle a participé au pèlerinage sans exigence précise, mais avec une grande foi. Elle souhaitait simplement ne plus avoir de douleurs. Le Docteur Augusto à travers le médium Joao a effectué pour elle deux opérations invisibles. Il lui a prescrit deux bancs de cristaux pour réaligner ses corps éthériques. C'est en revenant du second banc de cristaux, la veille de son départ, qu'elle s'est rendu compte qu'elle marchait comme avant son accident et qu'elle ne souffrait plus. Ceci s'est passé le 7 août. Aujourd'hui Véronique profite au maximum de sa mobilité retrouvée. Après douze ans, elle peut enfin marcher sans ses chaussures orthopédiques et sentir le sable et la mer sous ses pieds nus.

 

Après les émotions et les larmes de joie, tout le groupe s'est rendu à la Casa pour remercier les Entités. Ces instants de bonheur étaient si intenses que les mots n'arrivent pas à les exprimer.

 

Véronique relatera sa guérison lors des prochaines conférences.

Le groupe et Véronique dans son fauteuil roulant à droite avant sa guérison.
Le groupe et Véronique dans son fauteuil roulant à droite avant sa guérison.